Anton Bruckner




Les légendes dépeignent souvent Bruckner comme un homme issu d'un milieu simple avec peu d'éducation voire comme un paysan autrichien, mais la réalité est toute autre. Anton Bruckner, fils d'un maître d'école, suit un enseignement rigoureux pour devenir professeur. Intelligent, généreux et amical, il réussit brillamment tous ses examens.

Il est épris d'une profonde foi catholique romaine, mélangée à une certaine excentricité :

il aurait été vu une fois en train de compter naïvement les feuilles d'un arbre. Alors qu'il était enseignant à l'Université de Vienne, on raconte aussi qu'il lui arrivait brusquement d'interrompre ses cours pour aller prier.

Musicien dès son plus jeune âge et fasciné par l'orgue,

Bruckner devient professeur au Conservatoire de Vienne en 1868. Il commence alors la composition de manière sérieuse à l'âge de trente-sept ans. En musique sacrée, il nous a laissé un Te Deum, une quarantaine de motets, un Magnificat, au moins sept Messes et cinq Psaumes. Il est également connu pour ses symphonies, très mal reçues à l'époque.


Grégoire Lenoir, basse

LOGO LONG BLANC.png.png
  • Noir Facebook Icône
  • Noir Icône YouTube
  • Noir Icône Instagram
©CHŒUR ÉPHATA | 2020