Vendée édition 2020 !

Mis à jour : oct. 5

Cet été encore, la Vendée a vu le Chœur Éphata débarquer pour un tournée d'été. Prière et service de la liturgie, franche rigolade, répétitions et concerts sont les maitres mots d'une tournée réussie. Leur présence est indispensable, aussi nécessaire que le sable dans le désert, que le soleil dans le ciel, que les pépites de chocolat dans un cookie...!


Une tournée spirituelle, entre Messe et complies

D'abord nous avons chanté la première Messe du Chanoine Despaigne puis celle du Chanoine Maïdanatz, prêtres fraîchement ordonnés de l'Institut du Christ Roi. Une première Messe n'est pas forcément la toute première Messe célébrée par un prêtre, mais une Messe où sont invités la famille et les amis du prêtre nouvellement ordonné. C'est une grâce pour nous, chanteurs chrétiens, de pouvoir mettre nos voix au service de la liturgie. Les cérémonies ont été très familiales, soignées, priantes, et nous remercions ces familles de leur confiance.


Le soir en tournée, le chœur se retrouvait dans la chapelle du lycée où nous logions afin de chanter l'office des complies. C'était un temps très fort où nous nous unissions par le chant grégorien à la liturgie des heures, prière universelle de l'Église. Dans la pénombre, à la lueur des bougies, nous avons essayé chaque soir de faire vivre par nos voix ces prières chantées quotidiennement par les moines et les moniales depuis le Moyen-Âge. D'abord assez réticents, certains membres du chœur se sont laissés convaincre par ce moment de communion et de paix qui nous faisait retrouver chaque soir aux pieds de Notre-Seigneur.


Une bonne dose de détente et de rigolade !

Mais bien loin de passer son temps à prier, le Chœur Éphata ne serait pas lui-même sans sa bonne part de joie de vivre et de rire. Dans ce chœur entre amis, chœur presque familial, une tournée ne se passe pas sans les traditionnelles Éphatades, une après-midi d'épreuves sportives et créatives. Cette année, les chanteurs ont dû modifier la partition et les paroles du chant "Il était un petit navire" en fonction de procédés musicaux (hémiole, départ en fugue, polyphonie...) ou artistiques (chorégraphie, couplet en verlan ou en grégorien...) gagnés au fil des épreuves. Les prestations finales ont été de grands moments de l'histoire de la musique, que nous ne pouvons nous rappeler sans que le noble sentiment de l'hilarité ne nous gagne !

De plus, nous avons essayé cette année de donner un concert de rue, sur le remblai des Sables d'Olonne. Mais le destin a frappé ce jour-là, nous tendant mille et une embûches. La voiture qui emmenait notre chef de chœur et quelques autres choristes, a décidé de rendre l'âme sur le trajet. Le chœur privé de son chef, a tenté de faire preuve d'autonomie, mais entre le port du masque obligatoire au bord de la mer, la plage fermée à cause de la marée, le chant du vent et de la mer qui couvrait nos voix, nous avions réuni les pires conditions de concert ! Finalement nous avons écourté le concert et nous nous sommes rendus à une plage à proximité, pour profiter de la fin de la journée et du coucher du soleil sous l'océan.

Enfin, le dernier soir de la tournée, chacun a dû préparer un petit numéro pour les autres. Rap sur la tournée, parodies, sketchs, chorégraphies, autant de prestations qui nous ont permis de conclure cette semaine tous ensemble en beauté.


Un peu de travail quand même : répétitions et concerts !

Même si le chœur sait s'amuser, prendre du bon temps ou le consacrer à Dieu, l'essentiel de la tournée reste quand même tourné vers le travail musical. Répétitions tous les jours, matin et après-midi. Il s'agissait de monter le magnifique mais ambitieux Requiem de Fauré, de travailler au mieux la musique pour être à la hauteur des attentes du public. Si tout se passait plutôt bien en répétition, samedi matin, jour du premier concert, plus rien ne sortait, ou en tout cas bien au-deça de ce que nous étions capables. Dans ce cas-là, l'angoisse est assez palpable ! Nous devons le respect au public qui vient nous écouter et la crainte de ne pas être à la hauteur de leurs attentes n'est pas négligeable. La solution ? La sieste !

Nous avons raccourci les temps de répétition prévus, pour faire de grandes chauffes vocales et ainsi réveiller nos voix en douceur et faire la sieste. Un chanteur est comme un sportif, et sans repos ni échauffement, il aura beau être très talentueux, un athlète ne peut pas gagner une compétition après une nuit blanche, un chanteur fatigué ne peut pas réussir un concert. Ce pari de faire la sieste avant un concert s'est avéré payant, parce que nous avons pu donner une prestation plus correcte ce soir-là à notre public ravi.



Finalement, un tournée est un ensemble de temps forts partagés, qui permettent de développer l'amitié au sein du chœur. Les services rendus, les mille et une petites aventures du quotidien n'ont pas été évoquées, ni les grandes tablées joyeuses, les bizutages des nouveaux, les discussions du soir, les fous rires à-partir de rien, tout ce qui est ancré dans la mémoire du chœur et qui lui crée un histoire, tous ces beaux souvenirs qui feront toujours sourire. Un très grand merci au directeur du Lycée international de Chavagnes de nous avoir accueillis si généreusement dans son école, et grâce à qui nous avons pu vivre cette magnifique semaine.


Lucie Théobald, soprane

98 vues
LOGO LONG BLANC.png.png
  • Noir Facebook Icône
  • Noir Icône YouTube
  • Noir Icône Instagram
©CHŒUR ÉPHATA | 2020